Coopération entre la Commune, les forces de police et la Comunità contre superficialité et irresponsabilité en temps d’épidémie

Against superficiality and irresponsibility during an epidemic: collaboration between Municipality, Police Force and Community
20 marzo 2020
La riunione del CdA del 14 marzo 2020
25 marzo 2020

Coopération entre la Commune, les forces de police et la Comunità contre superficialité et irresponsabilité en temps d’épidémie

Comme on sait, en Sardaigne la quarantaine est obligatoire, comme prévu dans le DPCM (Décret du président du conseil des ministres) du 11 mars, pour TOUS CEUX QUI ARRIVENT DEPUIS LE CONTINENT A’ PARTIR DU 26 Février 2020.

Hier, 18mars, à Costa Paradiso, sur indication de notre service de surveillance, les gendarmes ont arrêté et sanctionné un monsieur qui, au lieu de respecter la quarantaine, était en train de sortir en voiture du village.

Ce fait, nous a poussé à faire des réflexions :

  • Dans notre pays il n’y a pas encore l’exacte perception de la gravité de la situation et de la nécessité de respecter les règles que, en Sardaigne sont, à juste titre, plus sévères à cause des arrivées depuis le continent avant le DPCM du 11 mars.

  • Costa Paradiso est en danger, pour l’arrivée, pendant le période critique, d’un certain nombre de propriétaires non résident. A’ présent, on enregistre environ 80 personnes, entre résidents et arrivées depuis le continent.

  • Après une phase initiale d’incertitude, compréhensible à cause des chevauchements entre dispositions du gouvernement et des régions, on a atteint un très bon niveau de coopération entre les forces de sécurité publique (gendarmes, police locale, gardes forestiers) et le personnel responsable de la surveillance de la Comunità.

  • En accord avec le Commandement des Carabiniers, on a effectué des contrôles sur les arrivées des personnes qui déclaraient de devoir effectuer des travaux dans le territoire.

  • Les jours suivants le décret national, qui imposait le respect très stricte de l’arrêt de toute activité, sauf pour les cas de nécessité prouvée, on a souvent pu noter une conduite irresponsables de la part de personnes qui voulaient accéder au village sans auto certification afin d’exécuter des travaux qui ont rien à voir avec la gravité de l’épidémie.

Cette position stricte est nécessaire même si elle est source de nombreux désagréments.

On est au courant mais en ce moment l’intérêt de la collectivité va au-delà des désagréments que chacun d’entre nous doit supporter.

Inutile lancer des appels : beaucoup des gens est en train d’attraper le virus, les plus âgés décèdent, les jardins et les murs peuvent attendre.

Le Conseil d’administration de la Comunità

19 mars 2020

Lascia un commento